P1290516

Du soleil hivernal le givre immaculé
Étincelle aux rameaux du grand bois constellé.
Quel séduisant tableau ! quelle vaste féerie !
Chaque fourré devient une cristallerie ;
Et les blancheurs du lait, de la nacre, du sel,
De l’onyx, de l’argent, de la nappe d’autel,
Sur les branches du Pin, du chêne et de l’érable

P1290517

P1290519

 

Le soleil, mi-voilé d’un nuage blafard,
 

Entre d’épais massifs glisse un tremblant regard,
 

Tandis qu’aux alentours un feu d’apothéose

Sur les rameaux vitreux met une lueur rose

P1290520

P1290521

 

Mais peut-être demain le grand flambeau des cieux
Fera fondre les fleurs du givre radieux,
Et tout ce vaste éclat de prodige et de rêve
Devra s’évanouir comme la lueur brève
D’un espoir qui, parfois illuminant nos jours,
Brille quelques moments et s’éteint pour toujours.

extraits d'un poème de

William Chapman


P1290526

 

P1290528